« Je n’ai pas de problème de management »

vantard

Lorsque j’interroge les participants d’une de mes formations sur leurs attentes, il n’est pas rare que cette phrase me soit renvoyée du tac au tac par un manager.

Je dois l’avouer, cette phrase a le don de m’agacer. Pour plusieurs raisons :

Des participants bridés

Une fois énoncée, cette phrase va souvent avoir pour effet de brider les autres participants qui n’oseront plus faire part des enjeux auxquels ils font face ou de leurs difficultés. Le « gel » de la dynamique de groupe est d’ailleurs souvent immédiat : les participants suivants commenceront leur prise de parole par un « moi non plus, je n’ai pas de problème de management ».

Une vision datée du management

Cette phrase est révélatrice d’une vision du management où le manager à réponse à tout et ne se trompe jamais. Parfois encouragé par une culture d’entreprise obsolète qui ne favorise pas le droit à l’erreur, le manager se sent obligé de cacher ses difficultés.

Tous les bons managers ont des axes d’amélioration. Seuls les mauvais n’en ont pas.

Pardonnez à votre serviteur cette provocation mais mes quelques années de pratique m’ont permis de faire cette constatation empirique. Les managers les plus exceptionnels que j’ai croisé sont souvent ceux qui se posaient beaucoup de questions sur leur mode de management.

En résumé, à ceux qui souhaiteraient imiter un top-manager : mieux vaut mettre en avant vos doutes que votre supposée invulnérabilité à laquelle personne ne croit ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *